Ariel Bosio
Ariel Bosio

Ariel a eu cette idée en 2010, lors de ces multiples déménagements d'étudiant.
Il donna alors toutes ces affaires superflues à ces amis de son club d'art martiaux, puis créa le concept de Gratiféria.
D'abord dans les centres culturels de la ville de Buenos Aires, cela s'étendit trés vite sur les places publiques.


« J’ai découvert que je pouvais vivre avec moins d’affaires que ce que je possédais et que c’était surtout une question d’habitude ».


« Amenez ce que vous voulez, ou rien du tout. Repartez avec ce qui vous plaît ».

Merci à Ariel, pour sa gentillesse et sa disponibilité.
Un homme de coeur. 


Vous pouvez consulter sa page Facebook.
https://www.facebook.com/AriArcoiris